AFP - 05 février 05

Le BHV retire de la vente un téléphone portable pour enfants


Le BHV a décidé à son tour, après le groupe Carrefour, de retirer de la vente un modèle de téléphone portable pour les enfants de 4 à 8 ans, le Babymo, ont annoncé samedi deux associations Priartem et Agir pour l'environnement.

L'AFP n'a pu obtenir confirmation de cette information auprès du BHV (Bazar de l'Hôtel de Ville).

"Suite à l'action d'information et de dissuasion (de ces associations) au BHV de Paris, vendredi 4 février, la direction du BHV nous a fait savoir qu'elle décidait de retirer le portable de la vente, en application du principe de précaution notamment", selon le communiqué des associations.

"Nous saluons cette décision raisonnable prise, grâce à nos actions,à quelques jours d'intervalles, par les deux chaînes commerciales" BHV et Carrefour, ont ajouté les associations.

"Nous rappelons cependant que seule une décision réglementaire peut définitivement mettre fin à de telles aberrations sociales et sanitaires. Nous nous inquiétons donc du silence prolongé du ministre de la Santé", Philippe Douste-Blazy, à ce sujet, ont-elles ajouté.

Les deux associations avaient rappelé fin janvier les conclusions d'une enquête gouvernementale britannique publiée début janvier à Londres, appelant à une grande prudence sur l'usage par les enfants du téléphone portable.

Dans son rapport, le National Radiological Protection Board (NRPB) avait indiqué que les enfants "pourraient être plus vulnérables aux effets liés à l'utilisation d'un téléphone portable" alors que leur système nerveux est en plein développement et que les tissus de leur cerveau absorbent plus les rayonnements d'énergie.

Suite à ces informations, la société Communic8 avait annoncé qu'elle cessait de distribuer en Grande-Bretagne ce portable, fabriqué en Chine par la société CK Telecom. En Belgique où ce portable est également en vente, la question fait aussi débat.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre