AFP - 25 janvier 2005

Deux associations écologiques contre la vente d'un portable pour enfants



Deux associations écologistes, Priartem et Agir pour l'environnement, se sont élevées mardi dans un communiqué contre la vente par la société Carrefour d'un portable destiné aux enfants de 4 à 10 ans. "La mise en vente d'un tel produit est totalement irresponsable", ont souligné les deux associations françaises qui déplorent ausssi "l'inaction du gouvernement". Selon le distributeur sur Paris, ce téléphone portable sera également mis en vente au BHV ainsi que sur le site internet cdiscount. Les deux associations rappellent les conclusions d'une enquête gouvernementale britannique publiée début janvier à Londres, appelant à une grande prudence sur l'usage par les enfants du téléphone portable. Dans son rapport, le National Radiological Protection Board (NRPB) avait indiqué que les enfants "pourraient être plus vulnérables aux effets liés à l'utilisation d'un téléphone portable" alors que leur système nerveux est en plein développement et que les tissus de leur cerveau absorbent plus les rayonnements d'énergie. Le phénomême du téléphone portable chez les jeunes se développe à une "vitesse qui dépasse les analyses sur leur impact potentiel sur la santé", avait souligné le professeur William Stewart. Cet expert qui avait dirigé l'enquête avait estimé que les parents ne devraient pas donner de téléphones portables à des enfants de moins de huit ans. Suite à la publication de ces informations, le distributeur en Grande-Bretagne, la société Communic8, avait annoncé qu'elle cessait de distribuer ce portable, fabriqué en Chine par la société CK Telecom. En Belgique où ce portable est également distribué, la question fait aussi débat

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre