Communiqué de presse - 24 juin 2004 - Agir pour l'Environnement - Priartém

Champs électromagnétique élevé = DANGER

HAPPENING DE PROTESTATION vendredi 25 juin 2004 à 08h30

// ATTENTION : DERNIERES MINUTES //

Antennes relais de l'avenue Gambetta : Orange annonce des modifications qu'elle n'a pas faites !

Alors que l'opérateur de téléphonie mobile, Orange, exposait depuis plusieurs mois les riverains du 75 avenue Gambetta à des champs électromagnétiques de 11 volts par mètre en valeur pic, seuils qui dépassaient de loin les seuils acceptés dans la charte parisienne sur les antennes relais, celui-ci a annoncé, lors de la dernière commission de concertation du 23 juin 2004, qu'il avait effectué une modification permettant de diminuer les champs mesurés en pivotant l'antenne incriminé de 30°. Cette modification mineure a été dénoncé par les associations qui réclament la suppression de l'antenne incriminée.

Face à cette déclaration et sous la pression des associations, la Mairie de Paris, en présence d'Agir pour l'Environnement et Priartém, ont effectué à 12h ce jour, une mesure de champs dans l'habitation des riverains exposés. La mesure effectuée à partir d'une sonde large bande indique un champ identique à celui relevé quelques semaines plus tôt, amenant les associations à constater qu'Orange à annoncer publiquement un changement que cette société n'a pas, dans la réalité, effectué !

Les associations sont révoltées devant ce tour de passe passe. Elles appellent la Mairie de Paris à prendre ses responsabilités en demandant immédiatement à l'opérateur Orange l'arrêt du fonctionnement des antennes et le retrait du site composé de 6 antennes.

Les associations appellent les riverains des antennes à protester publiquement vendredi 25 mai à partir de 8h30 devant le 75 avenue Gambetta. A la suite de ce rassemblement, un happening sera organisé pour obliger Orange à respecter la santé des riverains.

-----------------

Paris, le 24 juin 2004 : Après avoir exposé une famille à des champs électromagnétiques dépassant les 10 volts par mètre en valeur pic, l'opérateur de téléphonie mobile incriminé, Orange, vient de faire savoir qu'il n'envisageait pas de retirer l'une des six antennes implantées sur le site du 36 avenue Gambetta, faisant directement face au 75.

Dans le cadre de la charte parisienne sur la téléphonie mobile qui impose à l'opérateur une modification de son implantation si ce dernier dépasse les seuils tolérés de 2 volts par mètre en moyenne sur 24h, l'opérateur ne s'est engagé qu'à réorienter l'une de ses antennes de 30°, exposant ainsi l'appartement connexe ! ! !


Face à ce jusqu'au boutisme inacceptable, les associations Agir pour l'Environnement et Priartém appellent à un rassemblement de protestation devant le 75 avenue Gambetta en soutien aux riverains exposés, vendredi 25 juin 04 à partir de 08h30. Faisant suite à ce rassemblement, les riverains et associations se dirigeront ensuite vers un nouveau lieu pour un happening de protestation.

Les associations Agir pour l'Environnement et Priartém demandent que l'opérateur Orange s'engage à retirer immédiatement l'antenne qui expose ces riverains. Le refus de l'opérateur de retirer une antenne sur les 2250 que compte Paris est un refus de principe qui ne peut qu'entraîner une radicalisation des riverains. Les associations déplorent cet état d'esprit et engagent Orange à entendre les demandes des hantitants.

Si Orange accède à la demande de retrait de l'antenne incriminée, les associations s'engagent à participer à la recherche d'un nouveau site alternatif, garant de la santé des riverains.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre