Agir pour l'Environnement - Priartém
23 janvier 2004


Deux associations réclament l'interdiction
de la campagne publicitaire d'Orange " Communiquons plus "

 

En date du 23 janvier 2004, Agir pour l'Environnement et Priartém ont saisi le Bureau de Vérification de la Publicité pour que celui-ci propose l'interdiction de la campagne publicitaire de l'opérateur de téléphonie mobile Orange intitulée " Communiquons plus ".

Bien qu'un certain nombre de scientifiques s'inquiètent désormais ouvertement des effets sanitaires liés à un usage prolongé des portables, cet opérateur continue à inciter le grand public à prolonger les communications téléphoniques par l'intermédiaire d'un téléphone portable. Le Livre blanc sur la téléphonie mobile rédigé par quatre scientifiques indépendants invite le grand public à ne pas téléphoner plus de 3 minutes tout en laissant un minimum d'un quart d'heure entre chaque communication afin de se limiter les effets sanitaires indésirables.

Il est indécent qu'un opérateur de téléphonie mobile puisse faire fi de toute politique de précaution au nom d'intérêts purement commerciaux ! Alors qu'Orange se devrait de communiquer sur les risques inhérents à un usage prolongé des téléphones portables en indiquant sur tous les outils promotionnels certaines prescriptions liées au bon usage du portable, celui-ci préfère amplifier une campagne publicitaire inacceptable.

Le Bureau de Vérification de la Publicité doit intervenir au plus vite au risque de voir sa crédibilité durablement atteinte. Agir pour l'Environnement et Priartém invitent l'opérateur de téléphonie mobile Orange à retirer de lui-même cette campagne publicitaire.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre