Agir pour l'Environnement - Priartém
Communiqué de presse du 22 janvier 2004


Parution du Livre Blanc sur la téléphonie mobile


En date du 22 janvier, quatre experts indépendants ont rendu public un Livre Blanc sur la téléphonie mobile synthétisant une série d'études scientifiques internationales sur le sujet.

Après avoir effectué une analyse critique des trois rapports officiels français (DGS/Zmirou 2001 ; Opecst 2002 et Afsse 2003), les quatre scientifiques indépendants s'interrogent sur le manque de rigueur qui a conduit Messieurs Zmirou, Veyret et De Sèze -régulièrement sollicités par les autorités publiques - à omettre certaines études, tout en modifiant partiellement ou totalement les conclusions de certaines autres, pour conclure à l'innocuité des antennes relais de téléphonie mobile.

A la lecture de ce Livre Blanc sur la téléphonie mobile, les associations Agir pour l'Environnement et Priartém constatent que les connaissances scientifiques sur les effets des champs électromagnétiques de la téléphonie mobile sur la santé sont loin d'être prises en compte dans les rapports officiels français. Il en va ainsi des effets sur la barrière hémato-encéphalique et sur l'électroencéphalogramme, reconnus aujourd'hui par tous et qui indiquent que le développement massif de la téléphonie mobile va avoir des conséquences graves sur la santé des riverains et des utilisateurs de portables, si aucune mesure de précaution n'est prise.

Les associations réclament une nouvelle fois un véritable plan d'action gouvernemental prenant en compte ces risques sanitaires. La baisse d'exposition du public aux champs électromagnétiques à 0,6 volt par mètre est désormais une nécessité impérieuse. [La France a adopté le 05 mai 2002 des seuils de 41 et 58 volts par mètre] ! ! !

Avec la récente étude hollandaise sur les effets de la téléphonie mobile sur le " bien être " menée par une équipe de chercheurs de TNO -à la demande de trois ministères- qui corrobore l'impact sanitaire de la téléphonie mobile, le manque de réactions du ministère français ne pourrait être interprété que comme de l'irresponsabilité ou de l'inconséquence. Dans l'attente d'une réplication rapide, les associations réclament un moratoire sur le développement de l'UMTS, troisième génération de téléphonie mobile, qui nécessitera un doublement, voire un triplement, du nombre d'antennes relais de téléphonie mobile.

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre