Une quinzaine d'associations écologistes lancent une campagne pour une "chasse responsable"
AFP - 4 février 1999


PARIS, 4 février (AFP) - Une quinzaine d'associations écologistes ont lancé jeudi une campagne nationale pour une "chasse responsable", dénonçant notamment le "jusqu'au-boutisme" des fédérations de chasseurs et demandant l'abrogation de la loi du 3 juillet 1998 qui étend les périodes de chasse aux oiseaux migrateurs.

"La chasse irresponsable telle qu'elle est encore pratiquée en France aujourd'hui, ça suffit", a estimé au cours d'une conférence de presse Christian Mailletas pour France Nature Environnement, une organisation qui fédère plusieurs centaines d'associations écologistes. Les initateurs de cette campagne ont rappelé que la loi française du 3 juillet 1998 était contraire à la législation européenne, ce qui pourrait déboucher, si la France était condamnée par les instances communautaires, au paiement d'une astreinte de 700.000 francs par jour.

"La situtation est totalement bloquée, avec une vision de plus en plus jusqu'au-boutiste des fédérations de chasseurs", a estimé Densi Baupin (Agir pour l'Environnement). "Il faut sortir d'un affrontement stérile (entre chasseurs et opposants à la chasse), pour trouver un terrain de dialogue et une place pour tous les usagers de la nature", a-t-il ajouté, pronant un "Grenelle de la chasse".

Selon les associations, qui se défendent de tout "préjugé anti-chasse", "les abus de la chasse à la française ne peuvent plus être tus". Près de huit mois par an, les citoyens sont génés, voire mis en danger par la chasse. En moins d'un an, de juillet 1997 à février 1998, 45 personnes ont été tuées et 104 autres gravement blessées -pour la plupart des chasseurs eux-mêmes- dans des accidents, soulignent les associations qui s'appuient sur les chiffres de l'Office nationale de la chasse (ONC).

La campagne "pour le respect de la nature et des droits des usagers", qui va tenter de recueillir plusieurs centaines de milliers de signatures, regroupe, outre les principales associations écologistes, des syndicats de gardes-chasse ainsi que la Ligue des droits del'Homme et la Ligue française de l'enseignement.

pc/pg

 

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre