Conférence de la Haye :
24 heures pour éviter le pire ! ! !
Agir pour l'Environnement - 24 novembre 2000


Le président de la Cop6, M.Pronk, Ministre hollandais de l'Environnement, a fait une proposition de paquets de négociations pour la ratification du protocole de Kyoto. Le résultat de l'analyse de ces paquets pose de très nombreux problèmes. Les ONG ne peuvent les accepter.
D'une manière générale, les Américains sont les grands gagnants de cet arbitrage. L'Union européenne doit réagir car ce texte n'est pas acceptable. Il faut que l'Union européenne refuse d'utiliser ce texte comme base de discussion, notamment pour ce qui concerne les propositions sur les puits de carbone. Le flou entretenu sur l'utilisation du nucléaire dans les mécanismes de développement propre doit être clarifié par une exclusion ferme.
Dans l'état actuel du texte proposé par M.Pronk la France se retrouverait grâce au dispositif des puits (article 3.4) à pouvoir émettre +3% au lieu de 0% ! ! ! Les ONG n'accepteront pas une telle situation qui revient à mettre en cause l'intégrité environnementale du protocole de Koyto. En effet, le projet d'article 3.4 donnerait un nouvel objectif global de réduction des émissions ramené à -3% au lieu des - 5,2% initialement prévus par le protocole de Kyoto ! !
La négociation n'est pas terminée et le texte n'est qu'une proposition. Nous espérons que l'Union européenne pèsera de tout son poids pour que l'intégrité environnementale du Protocole soit respectée. Les ONG ont décidé de rester dans le processus jusqu'au bout pour réclamer le respect des engagements pris à Kyoto.
D'ors et déjà les ministres européens de l'Environnement doivent se mobiliser pour éviter le pire. Dans le cadre de la présidence européenne, Dominique Voynet vient d'émettre un avis négatif à l'égard de ce projet de synthèse. Il ne reste donc que 24 heures pour formuler une nouvelle synthèse favorable à une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre !

Karim LAPP depuis La Haye.

 

> Imprimez cet article X Fermer la fenêtre